Les Argonautes

Isabelle Ferlay (1917 – ) & Frédérique Bourget (1925 – 1997)

Les Argonautes, atelier de céramique à Vallauris fondé par Isabelle Ferlay et Frédérique Bourguet, occupe une place centrale dans l’âge d’or de la céramique à Vallauris. Leur nom, emprunté à la mythologie grecque, évoque les aventures des héros en quête de la Toison d’Or à bord du navire Argo.

Isabelle Ferlay, formée en peinture aux Beaux-Arts de Lyon et de Luminy à Marseille, s’est ensuite spécialisée en tournage à l’École nationale Fontcarrade à Montpellier. Frédérique Bourguet, quant à elle, a étudié aux Beaux-Arts de Montpellier et a suivi un stage à Sèvres. Elles ont toutes deux fondé leur atelier à Paris avant de s’installer à Vallauris en 1953 pour créer Les Argonautes.

Leur production initiale était principalement utilitaire, mais après qu’Isabelle ait dû arrêter le tournage en raison d’un empoisonnement au manganèse en 1955, elles se sont tournées vers des plaques décoratives en bas et haut relief, des miroirs, des vases, des sculptures zoomorphes et des personnages religieux. Au fil des années, elles ont exploré différentes techniques et matériaux, passant de la terre rouge de Vallauris à la terre chamottée, puis au grès à la cendre.

Les Argonautes ont participé à de nombreuses expositions et salons, notamment la première exposition internationale de la céramique à Cannes en 1955, l’exposition de céramique contemporaine en 1961, l’exposition des arts et techniques de l’artisanat en 1963, et la Biennale de Vallauris en 1970. Leur travail a également été diffusé dans des boutiques de cadeaux en France grâce à leur participation aux salons des Ateliers d’Art de Paris.

L’atelier des Argonautes a accueilli plusieurs céramistes renommés, tels que Jacques Innocenti et François Raty. 

Leur redécouverte passe, aujourd’hui, par leurs miroirs. La Galerie présente une œuvre inédite, une table basse composée de 16 motifs typiques de leurs productions et de leurs couleurs.

Malheureusement, l’atelier a fermé ses portes suite au décès de Frédérique.