Robert Mathieu #Partie II

100 ans / 100 luminaires - Partie II : 1955-1965

29/10/2021 - 11/12/2021

Pour fêter les dix ans de son installation rue de Seine et le centenaire de la naissance de Robert Mathieu, la galerie consacre l’année 2021 à une grande exposition rétrospective en deux volets rassemblant le fruit de près de 15 ans de collection de ses luminaires. Après le succès du premier volet (1950-1955) au printemps, la galerie présente la seconde partie (1955-1965) à l’automne.

Le plus grand créateur de luminaires français était encore inconnu !

Robert Mathieu, le designer de luminaires au plus de 200 modèles est encore aujourd’hui peu connu du grand public du fait de la rareté de ses pièces sur le marché, mais très recherché par les collectionneurs spécialisés. Contrairement à un designer traditionnel, Robert Mathieu ne concevait pas seulement ses luminaires mais il les réalisait, à l’instar d’un artiste, dans son atelier de la rue de Charenton. Ici pas d’éditeur mais une production au compte-goutte proche de celle d’une œuvre d’art à parfois moins de 8 exemplaires.Ce qui est remarquable chez Robert Mathieu, c’est d’une part sa créativité unique en France et avec laquelle seul l’italien Gino Sarfatti pourrait rivaliser mais c’est aussi la très grande qualité d’exécution de ses pièces qui sont encore aujourd’hui en parfait état.

Une exposition inédite après 15 ans de collection.

Pascal Cuisinier collectionne tous les luminaires de Robert Mathieu depuis quinze ans car il aura fallu tout ce temps pour voir sortir sur le marché les pièces les plus rares et les plus exceptionnelles et ainsi en amasser plus d’une centaine dont environ 80 modèles différents, présentés pour la première fois au public !

Cette seconde exposition, présentant des pièces à partir de 1955, année charnière de sa production, montre la trans- formation des formes, de plus en plus minimales et radicales, avec, peu à peu le métal laqué coloré qui disparaît au profit du noir et blanc très graphique, et l’apparition des laques grises métallisées et d’un tout nouveau matériau à cette époque en France : le plexiglas que l’on nommait perspex. Celui-ci permet de concevoir des luminaires d’ambiance, à la lumière diffuse et élégante. Cette exposition presque exhaustive démontre la capacité de Robert Mathieu à se ré- inventer en permanence, à expérimenter des nouvelles formes et lumières, à maîtriser les nouveaux matériaux et les inspirations de son époque ce qui en fait sans aucun doute le plus créatif des luminaristes français.

L’une des pièces les plus exceptionnelles présente dans cette seconde partie est un plafonnier à double balancier qui est probablement le seul connu au monde aujourd’hui !