Pierre DISDEROT portrait

Pierre Disderot

1920 - 1990

Né à Paris de parents d’origine italienne, Pierre Disderot fait des études d’ingénieur à l’Ecole Breguet mais voit ses projets remis en question par la guerre. Le jeune homme témoigne d’une grande sensibilité à l’architecture et admire les œuvres d’Auguste Perret ou encore de Pierre Patout. Il adhère d’ailleurs au groupe Espace fondé en 1951 par André Bloc, directeur de la revue l’Architecture d’aujourd’hui. Peu avant, en 1948, il ouvre les Ateliers Pierre Disderot, spécialisés dans la fabrication d’appareils d’éclairages à Cachan. Admirant le travail de Jean Perzel, – il s’adjoint d’ailleurs les services d’un chef d’atelier du fabricant –  ses premiers modèles relèvent malgré tout d’une esthétique alignée sur le style 40 en vogue chez ses concurrents Martin et Guenier ou encore Genet et Michon. Mais très vite, il tourne le dos à l’esprit classique de Perzel pour des conceptions plus innovantes. Admirateur de Gino Sarfatti, c’est sa rencontre avec Marcel Gascoin qui lui offre l’occasion de découvrir deux jeunes designers Michel Mortier, alors directeur de l’ARHEC et Pierre Guariche, membre lui aussi du même bureau d’études. Dès lors le trio lance la première gamme d’appareils d’éclairages « rationnels » et suivront de nombreuses autres collaborations fructueuses pendant près de 30 ans : Pierre Disderot lui-même, Joseph-André Motte, Gautier Delaye, Jacques Dumond, Bernard Durussel, Pierre Paulin… Beaucoup de modèles d’avant-garde naitront dans ses ateliers. En 1955, il participe à l’aventure de l’ARP fondé l’année précédente par le trio Guariche, Motte et Mortier dans le but de fédérer des éditeurs acquis à une modernité exigeante et qui sauraient s’imposer grâce à une publicité commune à caractère de manifeste. Soucieux de se développer à l’étranger, Pierre Disderot passe des accords avec des industriels scandinaves et britanniques lui permettant de diffuser des modèles de luminaires dessinés notamment par John Reid et Jorn Utzon et décide de racheter la licence d’exploitation de la marque anglaise Rotaflex. Ce procédé, qui se distingue par la mise en forme d’abat-jour bon marché, est réalisé par la superposition de fil d’acétate de cellulose contrecollé. A la suite de cette nouvelle activité, Pierre Disderot quitte Cachan et s’agrandit en 1967/1968 en créant une usine à Choisy-le-Roi dirigée par son frère Jean. A la fin des années 1950, l’activité est débordante. Parallèlement à l’édition, Pierre Disderot réalise des projets d’éclairage spécifique pour des lieux prestigieux : le paquebot France ou des bâtiments publics (Orly, Maison de la Radio, UNESCO…). En matière de création de modèles, les années 1960 mettent en valeur le travail de nouvelles personnalités du design en France, Etienne Fermigier, Olivier Mourgue ou encore Roger Fatus. Mais c’est véritablement avec Alain Richard, un ami devenu très proche, qu’une nouvelle gamme d’appareils d’éclairage fera le succès de la marque après la très riche première gamme développée par Pierre Guariche entre 1950 et 1952. À la fin des années 1970, il se lie d’amitié avec François Arnal qui vient de clore la belle aventure de l’Atelier A, qu’il a fondé quelques années plus tôt avec la complicité d’Arman, de César et Sanejouand, relançant la réédition de certaines de leurs plus emblématiques réalisations. Après près de quarante de travail acharné, en 1986, Pierre Disderot cède sa société à un repreneur spécialisé dans les luminaires fluorescents qui deviendra Soka Disderot. L’entrepreneur décède en 1990 après s’être orienté en 1983 vers une carrière liée à l’enseignement, la participation à de nombreux jurys et assumant des fonctions syndicales en faveur de la création du VIA en 1979.

Chronologie

- Association avec l’A.R.H.E.C.
- Aménagement du Paquebot France - Maison de la Radio – Paris
- Membre du conseil du VIA -1979
- Membre du syndicat du luminaire
Pierre DISDEROT portrait
Lampe 1013 de Pierre Disderot, Bureau de Philippon & Lecoq
Couverture catalogue Pierre Disderot
Stand Pierre Disderot au Salon des Arts Ménagers
Catalogue commercial Diserot